Billets avec le tag ‘Tomasi Cama’

Les plus gros plaquages du rugby

Sports

A l’approche de la coupe du Monde de rugby dans un mois et demi, il est bon de remettre le rugby au goût du jour. Pour cela, voici un résumé de quelques uns des plus gros plaquages du rugby.

On a assisté lors du match pour la 3ème place de la Coupe du Monde 2007 qui opposait l’Argentine et la France, à un phénomène peu commun.  En effet, c’est Chabal qui s’est fait mettre violemment à terre par un plaquage de Leguizamon, un argentin. Cela lui a valu un carton jaune mais n’a pas empêché les argentins de remporter le match haut la main!
Image de prévisualisation YouTube

.
C’est pendant une rencontre entre les Iles Pacifiques et le XV de France en 2008 que Chabal, symbole du rugby français dans sa virilité, a encore frappé. En effet, les Iles Pacifiques jouaient alors à 14 mais avec un joueur extraordinaire, Sisa Koyamaibole qui perçait systématiquement la défense des Bleus. Chabal a donc effectué un plaquage magnifique pour en finir avec cet atout et l’a soulevè pour le reposer quelques mètres plus loin un peu brutalement!
http://www.dailymotion.com/videoxecqko

.

Le match que tout le monde attendait pour la Currie Cup 2008, c’est évidemment celui entre les Natal Sharks et les Blue Bulls, deux clubs d’Afrique du Sud. C’est ces deux équipes qui monopolisent depuis certaines années les titres du championnat Sud-Africain. En plein match, l’arrière des Sharks rattrape une chandelle quand soudain l’ailier des Bulls charge, c’est le cas de le dire, et attrape l’arrière qui part en véritable vol plané!
iLyROoafJgmO.html

.
En plein match entre l’Aviron Bayonnais et Montauban du Top 14 en 2009, on a pu assister à une action particulièrement belle de la part de Bolavucu, ailier bayonnais sur Cédric Rosalen, le n°10 montalbanais. Ce violent bouchon a projeté les deux joueurs en arrière mais s’est soldé par un carton jaune car le plaquage ne s’est pas fait dans les règles de l’art, avec les deux mains.
Image de prévisualisation YouTube

.

Un match entre le Stade Français et le club toulousain lors du Top 14 en 2009, a été la scène d’une véritable prestation défensive de la part de ce premier. Ainsi, on a vu James Haskell, nouvelle recrue anglaise, effectuer un plaquage magnifique à la dernière minute du temps réglementaire sur Census Johnstone, le pilier toulousain.  Même si le score a été match nul, on a pu assister à de très belles actions.
Image de prévisualisation YouTube

.
Pendant le Challenge Européen 2009, le match entre Montpellier et Northampton a donné lieu à un tampon monumental de la part de Courtney Lawes sur le demi de mêlée languedocien, Julien Thomas, qui a quelque peu ralenti celui-ci. Cela illustre bien le fait que les Anglais avaient alors dominé le match, avec un score de 28 à 24.
Image de prévisualisation YouTube

.
Lors de la finale de la Currie Cup 2010 entre les Natal Sharks et la Western Province, un retournement de situation s’est produit. En effet, Schalk Burger, de la Western Province, qui a l’habitude d’être le destructeur s’est vu plaqué magnifiquement par Louis Ludik, jeune joueur des Sharks. Cette action a valu une côte cassée à Burger!
Image de prévisualisation YouTube

.
Le Stade de France a accueilli un match entre le Stade Toulousain et le Racing anglais lors du Top 14 en 2011. Pendant celui-ci, Dan Scarbrough, l’arrière du Racing, a effectué une action qui aurait pu coûter le match à  son équipe, alors que celle menait 19-3. En effet, alors que Vincent Clerc s’est emparé d’un ballon en vol, l’arrière du Racing le fauche en l’air. Cette action qui semblait intentionnelle lui a valu un carton jaune.
Image de prévisualisation YouTube

.
En finale de la Celtic League 2011, le Munster et le Leinster, tous deux irlandais, se sont affrontés pour la victoire. Luke Fizgerald, ailier du Leinster, a coupé l’action de Doug Howlett, ancien All Black, par un plaquage impressionnant qui a même blessé le plaqueur à l’épaule! Les vainqueurs de la Celtic League ont été les Munster cette année.Image de prévisualisation YouTube

.
Lors du London Sevens 2011, alors que les Espagnols et les All Blacks s’affrontaient, Tomasi Cama, un des meilleurs joueurs du circuit à 7, s’est vu donné une leçon par Ignacio Martin, un jeune espagnol. Sous l’impact de la cartouche de celui-ci, le néo-zélandais a même perdu la balle. Mais cela n’a pas empêché Tomasi Cama et ses coéquipiers de remporter le match 40-7!
Image de prévisualisation YouTube

Retrouvez les meilleures cotes rugby sur Wincomparator.

 -  [1] commentaire […]

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

billets associés

  • No Related Post