Billets avec le tag ‘foot’

Présentation des groupes C et D du tournoi de football aux J.O de Londres

JO Londres 2012

On continue notre tour des poules du tournoi olympique de football masculin avec la présentation des groupes C et D.

Consultez la cote tournoi foot JO 2012

Groupe C – Brésil, Egypte, Belarus et Nouvelle-Zélande

Le Brésil,  champion de la CONMEBOL (Confédération sud-américaine de football) et qui n’a jamais remporté le tournoi olympique, est un des grands favoris pour le titre finale cette année. Il ne devrait pas avoir à forcer son talent pour rejoindre les quarts de finale. Les coéquipiers de Neymar, auteur de 9 buts à l’occasion du tournoi qualificatif sud-américain, pourront s’appuyer sur de nombreux joueurs évoluant dans les plus grands clubs européens tels que Pato, Hulk, Thiago Silva et David Luiz. Difficile de dire qui de l’Egypte, du Belarus ou de la Nouvelle-Zélande accompagnera le Brésil en quarts. La lutte pour la deuxième place dans ce groupe C promet d’être acharnée.

Consultez la cote tournoi foot JO groupe C

Groupe D – Espagne, Japon, Honduras et Maroc

L’Espagne, championne olympique en 1992, championne du monde et double championne d’Europe en titre est le grandissime favori de ce tournoi olympique. La Roja aura pour adversaires de poule le Japon, le Honduras et le Maroc. L’arrière gauche Jordi Alba et l’attaquant Juan Mata, tous deux buteurs en finale de l’Euro 2012 face à l’Italie (4-0), sont les seuls joueurs à avoir disputé l’Euro présents dans la liste de 22 éléments convoqués par le sélectionneur Luis Milla. Le joueur de l’OM César Azpilicueta et les grands espoirs offensifs que sont Muniain (Athletic Bilbao) et Adrian (Atletico Madrid) font également partie de la sélection espagnole.  Le Maroc, dernier finaliste du championnat d’Afrique des nations des moins de 23 ans, se disputera vraisemblablement la deuxième place avec le Japon.

Consultez la cote tournoi foot JO groupe D

 -  [0] commentaire

Mots-clefs : , , , , ,

billets associés

Ces joueurs qui vont briller à la rentrée

Sports

Ils sont jeunes, prometteurs, et reprennent leurs championnats respectifs dans quelques semaines. À Wincomparator, nous sommes un peu devins. Nous vous proposons de découvrir les futures stars de la rentrée.

.

Ganso :

21 ans
Brésilien
Milieux offensif
Santos (Brésil)

Pour Paulo Henrique Ganso, tout va très vite. À 21 ans, il est déjà un joueur reconnu et médiatisé. Doté d’une vision du jeu et d’un sens de la passe hors du commun, il explose la saison dernière avec son club de Santos. Idéalement placé derrière les attaquants Neymar et André, il multiplie les passes décisives et remporte la Copa Libertadores. En sélection brésilienne, qu’il découvre il y a moins d’un an, il fait déjà figure de titulaire.
Mais la carrière de Ganso n’en est qu’à ses tout début. Le jeune joueur a décidé de rejoindre l’Europe cet été. Qui remportera le gros lot? Milan semble le mieux parti, mais le PSG est également sur le coup. Le coût de la transaction : 40 millions d’euros. Il paraît qu’il les vaut.
.

Romelu Lukaku :

18 ans
Belge
Attaquant
Anderlecht (Brésil)

Cela va faire bientôt 10 ans que la Belgique n’a pas disputé de phase finale. Bonne nouvelle pour nos amis belges, cette mauvaise période est bientôt terminée. Les jeunes talents sont nombreux chez les diables rouges. Oublions un peu Eden Hazard, le tube de la rentrée s’appelle Romelu Lukaku. L’actuel attaquant d’Anderlecht a 18 ans et de jolies stats. En deux saisons de Jupiler League, il inscrit 31 buts, soit un but tous les deux matchs. Mieux, il est sacré en 2010 meilleur buteur de Belgique alors qu’il n’a que 16 ans. Un garçon précoce.
Et Lukaku rêve de franchir un nouveau palier. On l’annonce avec insistance du côté de Chelsea.
Qui a dit que la Belgique n’avait pas d’avenir?

.
Marvin Martin :

23 ans
Français
Meneur de jeu
Sochaux (France)

26 mai 2011, France-Ukraine. Le grand public découvre Marvin Martin, qui pour ses 15 premières minutes en bleu inscrit un doublé et une passe décisive. Immédiatement on en fait le nouveau Zidane. MM nouveau ZZ? Sans aller trop loin, Marvin Martin n’a pas attendu l’équipe de France pour briller. Leader technique de l’équipe de Sochaux depuis 2008, le milieu de terrain de 23 ans fait maintenant partie des tous meilleurs du championnat de France. Il remporte le titre de meilleur passeur la saison dernière (17 passes). Mais reste peu médiatisé jusqu’à ce fameux match. Recruteurs, à vos porte-monnaies, il s’agit probablement de la meilleure affaire de Ligue 1.

.
Alexis Sanchez :

22 ans
Chilien
Milieux offensif
Udinese (Italie)

Élu meilleur joueur de Serie A en 2011, Alexis Sanchez n’est plus une révélation. Mais à 22 ans, on se dit que sa marge de progression est encore grande. Le milieu offensif chilien sort d’une saison énorme avec l’Udinese, qu’il a tiré vers les sommets (4e de Serie A). En trois saisons dans le Frioule, il a formé avec Di Natale un duo détonnant (39 buts à eux deux). Sanchez s’est même payé le luxe d’un quadruplé, contre Palerme. Mais l’Udinese, c’est maintenant terminé.
L’heureux nouveau détenteur de la perle chilienne est le FC Barcelone (transfert à 27 millions). Associé aux Messi et autres Xavi, on imagine déjà le dégâts que Sanchez va provoquer en Espagne.
.

Adel Taarabt :

22 ans
Marocain
Milieu de terrain
Queens Park Rangers

Taarabt ne tient pas en place. Formé en Lens, le Marocain quitte les Sang et Or en 2007 après une dispute en plein match avec un coéquipier. Peu utilisé par les Spurs, ils opte pour les deuxième division anglaise en signant aux Queen Park Rangers. Avec le club de Flavio Briatore, il devient vite la révélation de son championnat. Le milieu de terrain obtient en 2011 le titre de meilleur joueur de Championship. Suffisant pour que plusieurs clubs s’intéressent à lui, dont le PSG qui tiendrait la corde. Mais Taarabt ne s’est pas assagi avec le succès qu’il connait. En juin dernier il annonce son départ définitif de la sélection marocaine, après une altercation avec Eric Gerets, actuellement sélectionneur des Lions de l’Atlas. Adel Taarabt n’a que 22 ans, et il n’a pas finit d’agiter le monde du football.

Retrouvez les pronostics de nos experts sur le football européen, et pariez avec Wincomparator.

 -  [0] commentaire

Mots-clefs : , , , , , , ,

billets associés

Une histoire de penalty

Insolite

Copa America 2011, les deux favoris de la compétition, le Brésil et l’Argentine, sont éliminés à la séance des tirs aux buts. L’importance de cet exercice n’est plus à démontrer, mais il peut aussi s’agir d’un moyen de faire le spectacle. Compilation.

.
Image de prévisualisation YouTube

Pour commencer, la fameuse Panenka. Cette feinte de frappe si particulière est devenu célèbre lors de la finale de l’Euro 1976, à la séance de tirs aux buts entre la République Tchèque et la RFA. Elle fait depuis figure de grand classique.

Ici la version zidanesque du geste, en finale de la coupe du monde 2006.

.

Image de prévisualisation YouTube

L’attaquant Diab Awana des Emirats Arabes Unis, a tout récemment créé son propre geste inattendu contre le Liban. Pratique en cas de blessure à l’orteil.

.

.

Image de prévisualisation YouTube

Il arrive que le buteur célèbre son but d’un ou plusieurs saltos. En Suisse, on ne perd pas de temps. Joonas Jokinen fait les deux en même temps : le but, et le salto.

.

Image de prévisualisation YouTube

On a vu des footballeurs se disputer pour tirer un penalty. La solution? Le penalty collectif. Et ça fonctionne (ici l’Ajax Amsterdam de Johan Cruyff).

.

Image de prévisualisation YouTube

Neymar, l’attaquant brésilien à la crête, aime se montrer. Quand il se charge d’un penalty, le show est partout, de la feinte de tir à la célébration.

.

Image de prévisualisation YouTube

En cas de manque d’inspiration de la part du tireur, le défenseur adversaire peut se mettre en avant.  Ici un magnifique poteau entrant d’un défenseur hongrois.

.

Image de prévisualisation YouTube

Enfin, c’est le destin qui peut faire le spectacle. Ou comment prendre une leçon d’humilité quand on est gardien de but.


.

Retrouvez les pronostics de nos experts sur le football français, et pariez avec Wincomparator.

 -  [0] commentaire

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

billets associés